Église Notre-Dame de Lourdes

rentree-2015-nddelourdes1

Messe :

Tous les samedis à 18h30.

  • * – * – *

Le 6 avril 2013, la paroisse a fêté les 50 ans de la construction de cette église
Ci-dessous, le film qui en retrace l’histoire

 

Adresse :
63 rue des Essarts
69500 BRON

 


Agrandir le plan

 

Sa création

L’église a été édifiée en 1961-1962 et a été animée par R. Devassine, J. Lacombe et J. Jaboulay. En 1990, elle souffrait alors de nombreuses dégradations et donc des travaux de rénovation ont été réalisés : la réfection de la toiture basse, l’isolation et le bardage des murs, la création d’un sas d’entrée, d’une rampe d’accès pour les personnes à mobilité réduite, la rénovation des murs à l’intérieur, l’aménagement du chœur pour une meilleure visibilité, l’installation d’un nouveau chemin de croix offert par un paroissien, la réparation de l’orgue et la création par un plasticien, Roger GROSLON d’un tryptique en bois et en velours représentant le Christ en gloire avec Pierre et Thomas, d’un baptistère en pierre, en acier et en bois, et d’ambon.

« Si nous avons souhaité cette rénovation, c’est bien sûr pour pallier aux dégradations mais aussi pour former une église plus accueillante dans une cité plus fraternelle ».  Jean PEYER, prêtre de Bron.

« Ce tryptique se compose d’une structure en bois qui par sa forme met en tension permanente des planches en lignes convexes (symbole d’offrande et de mise en gloire). Dans l’axe de cette structure s’installe des formes-couleur en tissu chatoyant (velours) et une harmonie de couleurs chaudes ; les directions symbolisent le Christ en gloire. L’auréole or prenant le regard du spectateur situe le visage en attente et en plénitude.

Deux autres structures à droite et à gauche du Christ, se composent dans des directions concaves donnant des lectures d’ouverture. Au centre de ces structures s’installent des couleurs et des formes en tissu de velours et une dominante de couleurs froides ; les directions des lignes indiquent des obliques dirigées symétriquement vers le centre, ce qui suggère l’écoute dans une posture dynamique. L’écoute est mise aussi en évidence par la volonté de représenter que les ¾ du visage.

A droite du Christ, le personnage symbolise plutôt le caractère de Thomas qui est suggéré par un visage têtu et une morphologie massive et solide.

A gauche du Christ, le personnage symbolise le caractère de Pierre suggéré par des formes plus élancées, plus dynamiques, amenant une action plus immédiate.

Les lignes cassant la symétrie mettent en marche le motif.

Le tryptique dans son ensemble crée des formes aussi par les vides laissés entre chaque panneau : les formes convexes équivalence de la structure du Christ en gloire. Le tryptique est fermé par les courbes des abat-jour. 

L’ambon continue les formes des structures du tryptique qui est dans son ensemble l’image de la parole, de l’écoute, et de la parole transmise ; l’ambon étant l’outil qui sert à soutenir celui qui parle. 

Le baptistère réalisé en pierre, acier et bois est réceptacle et offertoire.

Association de matériaux différents et unis pour un même geste. Chaque matière portant en elle sa spécificité et les relations tactiles et symboliques que tout humain ressent à travers sa propre sensibilité.

 « Une diversité de formes, de couleur, de matériaux, de pleins, de vides pour essayer de faire un tout. Telle est la trame qui a porté cette réalisation. » Roger Groslon, plasticien et réalisateur.

En 2016, L’Equipe d’Animation Pastorale décide de rénover l’église.

Ce chantier qui s’étendra du mois de juin au mois d’octobre est suivi par le cabinet d’architecture de M. Bruno GODEFROY

Voici les travaux effectués :

A l’extérieur :

  • Reprise de la couronne au sommet de la toiture et diverses fuites.
  • Reprise des joints de vitrage, dépose des grilles.
  • Reprise des extrémités de poutre en lamellé-collé.
  • Reprise des chenaux de la partie inférieure du toit, récupération des eaux de pluies
  • Reprise de l’évacuation des eaux au-dessus de l’entrée principale.

A l’intérieur :

  • Arrondi lumineux dans le fond du chœur, mise en valeur de l’élévation.
  • Toile acoustique.
  • Plafond de l’entrée et du déambulatoire entièrement refait.
  • Remise en couleur des murs du sol au plafond
  • Reprise de tous les luminaires.
  • Reprise de la sonorisation.
  • Chemin de croix repeint
  • Orgue déplacé

L’église rénovée a été inaugurée le 6 novembre 2016 par une célébration qui a rassemblé plus de 550 brondillants.

Le coût de la restauration a été pris en charge par le diocèse de Lyon, par l’Association Immobilière Paroissiale de Montchat (qui avait déjà parrainé la construction de cette église il y a plus de 50 ans) et enfin par 207 donateurs qui ont participé à une souscription paroissiale.

Pour voir cette rénovation, cliquer sur la photo : album-161703

Haut de page