Frères et sœurs,

Aujourd’hui 28 juin, nous fêtons en ce dimanche la solennité de St Irénée, patron du diocèse de Lyon et nous vous proposons une ultime célébration domestique.

En vrai pasteur, St Irénée fut soucieux de répandre l’Évangile parmi les populations de la Gaule, mais aussi de défendre l’intégrité du dépôt de la foi.

A notre tour, continuons son œuvre !

Belle célébration !

.

  • Démarrons notre temps de prière en écoutant ou en chantant :


La gloire de Dieu, notre Père,
C’est que nous demeurions dans l’amour du Christ !
La gloire de Dieu, notre Père,
C’est que nous portions beaucoup de fruit !


Tout sarment qui est en moi et qui donne déjà du fruit,
Mon Père l’émondera pour qu’il en donne davantage.

Un sarment ne peut porter de fruits s’il ne demeure sur la vigne ;
Vous non plus ne pourrez pas porter de fruit si vous ne demeurez en moi.

Si quelqu’un demeure en moi, et si je demeure en lui, il donnera beaucoup de fruit ;
Mais sans moi, vous ne pouvez rien faire.

Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis ;
Pour que vous partiez, que vous donniez du fruit, et que votre fruit demeure.

.

  • Au seuil de cette célébration, l’un de nous dit : « Tournons-nous vers Dieu et demandons-lui pardon pour nos péchés. »

Seigneur, prends pitié, prends pitié de nous. (bis)

Ô Christ, prends pitié, prends pitié de nous. (bis)

Seigneur, prends pitié, prends pitié de nous. (bis)

.

  • Nous pouvons à présent chanter la Gloire de Dieu

Gloire à Dieu, gloire à Dieu, au plus haut des cieux !
Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime, gloria, gloire à Dieu !

Pour tes merveilles, Seigneur Dieu, ton peuple te rend grâce !
Ami des hommes, sois béni pour ton règne qui vient !

À toi, les chants de fête par ton Fils bien-aimé, dans l’Esprit.
Sauveur du monde, Jésus-Christ, écoute nos prières !

Agneau de Dieu, vainqueur du mal, sauve-nous du péché !
Dieu Saint, splendeur du Père, Dieu vivant, le Très-Haut, le Seigneur !

.

  • Prions : Seigneur notre Dieu, en saint Irénée, tu as donné au diocèse de Lyon un vrai pasteur à l’image de celui de l’Évangile, et à ton Église, un maître éminent pour l’instruire de la vraie foi. Puisque le troupeau pour lequel il offrit sa vie l’accompagna dans son martyre, permets qu’à notre tour, renouvelés au contact de sa foi et de son enseignement, nous puissions, par notre amour et notre vie, lui demeurer fidèlement attachés. Amen.

.

  • Mettons-nous à l’écoute des textes du jour

.

Lecture du livre de l’Apocalypse (7, 13-17)  

.

Psaume 125 à lire ou à écouter :

.

Refrain : Quelles merveilles le Seigneur fit pour nous : nous étions en grande fête !

Quand le Seigneur ramena les captifs à Sion, nous étions comme en rêve !
Alors notre bouche était pleine de rires, nous poussions des cris de joie.
Alors on disait parmi les nations : « Quelles merveilles fait pour eux le Seigneur ! »
Quelles merveilles le Seigneur fit pour nous : nous étions en grande fête !

Ramène, Seigneur, nos captifs, comme les torrents au désert.
Qui sème dans les larmes moissonne dans la joie.
Il s’en va, il s’en va en pleurant, il jette la semence ;
Il s’en vient, il s’en vient dans la joie, il rapporte les gerbes.

.

Lecture de la deuxième lettre de saint Paul apôtre à Timothée (2, 22b-26)

.

  • Acclamation de l’Evangile :


Alléluia, alléluia, alléluia ! Ta Parole, Seigneur, éveille nos esprits, alléluia !

.

.

  • Lisons ou écoutons l’homélie :

.

  • Credo

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre ;
et en Jésus-Christ, son Fils unique, notre Seigneur,
qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie,
a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié,
est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers,
le troisième jour est ressuscité des morts, est monté aux cieux,
est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant,
d’où il viendra juger les vivants et les morts.
Je crois en l’Esprit-Saint, à la sainte Église catholique, à la communion des saints,
à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle.
Amen.

.

  • Prière universelle

Refrain : Accueille au creux de tes mains la prière de tes enfants

 Le pape François interpelle tous les baptisés pour qu’ils accueillent ceux qui fuient leur pays. Pour que l’Église soit un lieu ouvert et qu’elle manifeste l’amour du Seigneur envers tous les peuples, prions le Seigneur.

– Pour les envoyés du Seigneur qui connaissent parfois la solitude ou le rejet, afin qu’ils gardent l’espérance de rencontrer des hommes de bonne volonté, prions le Seigneur.

– Pour les migrants, pour ceux qui sont déplacés, pour ceux qui attendent une hospitalité, afin qu’ils trouvent un accueil à l’image du prophète Élisée, prions le Seigneur.

– Pour les enfants et les jeunes qui commencent un long temps de vacances, afin qu’ils sachent profiter de cette période pour grandir et se construire, prions le Seigneur.

.

  • Notre Père…

.

  • Bénédiction finale : Tout le monde peut bénir, ce n’est pas réservé aux prêtres !

L’un de vous bénit ceux qui sont présents en disant par exemple (mais n’hésitez pas à être inventif) :

            « Dieu nous a lui-même accueillis en ce jour : qu’il nous comble de ses bénédictions afin qu’à notre tour, nous l’accueillions en rencontrant nos frères ; et que Dieu tout-puissant nous bénisse au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen – Allons dans la paix du Christ ! »

.

  • Chant d’envoi

.

À toi puissance et gloire, à toi honneur et force, à toi la majesté,
Ô Dieu à jamais !


Toi l’Agneau immolé, (bis)
Tu t’es livré pour nous, (bis)
Tu as versé ton sang (bis)
Pour nous sauver !

Et Dieu t’a exalté : (bis)
Il t’a donné le Nom (bis)
Au-dessus de tout nom, (bis)
Jésus vainqueur !

Sur la terre et aux cieux, (bis)
Tout genou fléchira, (bis)
Toute langue dira, (bis)
Tu es Seigneur !

.

Bel été à tous !

.