>> Téléchargez le Kaléidoscope n°111 de septembre 2019

par Eric de NATTES

Prendre le temps de la rencontre ! Si pour chacun de nous c’est bien la rentrée avec la reprise des activités et les agendas qui se remplissent, cette rentrée revêt pour moi un caractère particulier de nouveauté. Je prendrai donc le temps de connaître la communauté qui m’accueille, son esprit, ses richesses et ses fragilités, ses tensions comme son unité, son dynamisme et ses essoufflements… au risque de décevoir les pressés ! J’ai commencé ce travail d’écoute des différents conseils, de votre ancien curé, Franck. Les curés passent, les communautés demeurent.

Discerner ! Je ne suis jamais arrivé dans une paroisse sans qu’il y ait des appels à lancer pour des renouvellements, des dossiers en souffrance qui attendent leur aboutissement, des pratiques à faire évoluer… Le temps est révolu des systèmes hyper-centralisés où tout devait passer par un seul homme. C’est ensemble que nous discernerons selon les critères du bien de la communauté et non de nos envies personnelles, des forces pratiques, concrètes, qui sont les nôtres et non selon un idéal irréel, et en fonction du projet paroissial missionnaire que vous avez réfléchi et que je m’approprie. Je sais bien qu’il faut trancher, le moment venu. Mais en ayant pris le temps de l’écoute et du discernement qui permet d’expliquer la décision. C’est ensemble que nous appellerons.

Enracinés dans l’Évangile du Christ Jésus. « Sans moi vous ne pouvez rien faire ! » dit Jésus. C’est faux bien sûr ! si nous entendons cette parole avec une oreille mondaine. ‘’Faire’’ nous pouvons même ne plus « faire » que cela ! Mais participer à l’œuvre du Père (« le Père et Moi nous sommes à l’œuvre »), travailler à la mission de ‘’relèvement de la vie’’ du Fils, et se laisser guider par l’Esprit, le don de Dieu, voilà qui demande un peu d’intériorité et pas seulement de l’efficacité.

Passage d’une Eglise cléricale à une Eglise ecclésiale. Ce mouvement se fait depuis des dizaines d’années, mais il est entré dans une phase violente, révélée par les aspects les plus sombres, les plus pernicieux des passions obscures : appétit de domination, culture du secret jusqu’à la dissimulation, ‘’dissociation du Corps Ecclésial’’ ainsi que le dit François entre ceux « qui savent » et ceux « qui obéissent ». C’est toute une culture d’Eglise qui doit changer. La fraternité et la joie que manifestera (ou non) notre vie communautaire sera l’aimant ou le repoussoir pour celles et ceux qui nous côtoient et nous regardent.

Installation. Je n’aime pas ce mot… et il ne correspond pas à la réalité puisque nous sommes nommés pour 6 ans ! Quoiqu’il en soit, Mgr Emmanuel GOBILLARD viendra dimanche 29 septembre à 10h30 à Notre-Dame de Lourdes me confirmer auprès de vous dans ma mission de curé. Un prêtre est envoyé, il ne se donne pas sa mission, et c’est ce que rappelle ce geste au commencement d’une nomination. Je souhaite que cette eucharistie soit une action de grâce de toute la communauté auprès de Celui qui nous rassemble : Jésus. Je souhaite qu’elle soit un moment de fraternité simple, heureuse. Venez nombreux pour que ce moment soit bien celui de la rentrée de la paroisse tout entière !