>> Téléchargez le Kaléidoscope n°95 de mars 2018

par Franck GACOGNE

Quand beaucoup de personnes repèrent dans le calendrier de l’année LE lundi de Pâques comme un jour très important à leurs yeux car il prolonge un week-end de repos, ce jour-là me semble particulièrement insignifiant car « tout est accompli » ! « Le meilleur jour de la fête… c’est la veille » dit un proverbe africain, car la veille stimule activement notre attente. Les préparatifs et les événements du jour mettent en tension notre cœur, notre foi, nos prières, nos sentiments, tous portés déjà à vivre intensément le lendemain. Telle est mon approche de la semaine sainte, pivot de toute la foi chrétienne.

  • La veille du jeudi saint, nous vivons la messe chrismale avec tout le diocèse à la cathédrale Saint-Jean. Les prêtres, les diacres, les laïcs en mission ecclésiale renouvellent leurs engagements en Eglise et nous repartons avec les huiles « essentielles » aux soins de tous nos frères qui les recevront comme un baume divin.

  • La veille du vendredi saint, nous participons au dernier repas du Seigneur où Il donne et se donne sans réserve pour toute l’humanité. Et, guère plus vigoureux que les disciples, nous tenterons de veiller quelques temps avec lui dans cette nuit du doute.

  • La veille du samedi saint, nous sommes pétrifiés par l’enchaînement vertigineux des événements. C’est un drame qui accable et crucifie le « tant aimé ». Cataclysme, sidération, silence…

  • La veille du dimanche de Pâques, après toute une journée de vide remplie de questions, une lueur surgit du cœur des ténèbres. Une espérance encore à peine perceptible semble poindre et jaillir du fond de la nuit.

  • La veille du lundi de Pâques, tout s’éclaire, tout se transforme, tout ressuscite « par Lui, avec Lui et en Lui » pour notre vie aujourd’hui et à jamais. Alleluia !

  • La veille du mardi de Pâques, nous sommes envoyés non pas en vacances mais en mission pour être témoins auprès de tous de la joie qui nous a renouvelés.

Nous sommes tous invités à venir la veille (c’est-à-dire mercredi 7 mars à 20h30 au Christ-Roi) pour préparer le jour de la fête (c’est-à-dire l’un des jours de la semaine sainte)

Très belle montée vers Pâques à tous.